1. PRÉSENTATION DU COLLOQUE

La question du dialogue social est une préoccupation majeure dans tous les pays du monde mais aussi en Afrique et singulièrement dans l’espace OHADA. Au sein de ce dernier, on entend favoriser des investissements économiques par l’harmonisation du droit des affaires mais cet objectif, d’évidence, ne peut être sérieusement poursuivi si parallèlement des assurances ne sont pas données sur le climat non seulement économique mais aussi social. Nombre des pays membres de l’OHADA sont secoués, de façon parfois récurrente, par d’importants conflits sociaux. Outre le manque de volonté politique et de tradition de dialogue entre acteurs sociaux, les institutions et techniques utiles au développement du dialogue social ne semblent pas systématiquement disponibles ou mobilisées en ce sens. C’est pour réfléchir à ces préoccupations que le CAT, en collaboration avec le COMPTRASEC (l’Université de Bordeaux) et le CRIDES (l’Université Catholique de Louvain) a pris l’initiative de ce colloque qui a permis d’analyser les forces, les faiblesses et les potentialités du cadre juridique du dialogue social dans les pays de l’espace OHADA - d’éclairer ces analyses à partir des points de vue d’institutions internationales et de pays d’autres régions du monde (Amérique du nord, Amérique du sud, Asie, Europe) - de recommander des voies et moyens d’un dialogue social contribuant au développement économique et humain dans l’espace OHADA. Les travaux de ce colloque ont été sanctionnés par un ouvrage intitulé « Dialogue social dans les pays de l’espace OHADA et ailleurs dans le monde : la part du droit ».

2. LES ORGANISATEURS

L’organisation du colloque sur le dialogue social a été l’œuvre :                            En partenariat avec :

Centre Africain du Travail
Centre Africain du Travail
Université d’Abomey-Calavi
Université d’Abomey-Calavi