Thème : SÉCURITÉ ALIMENTAIRE EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE : UNE SÉCURITÉ PRISE EN ÉTAU

De:

Dr. Aguidioli Chrysal KENOUKON, Enseignant- chercheur à l’ENAM/ UAC ;

Directeur du Centre Africain du Travail (CAT)

E-mail : chrysalkenoukon@yahoo.fr ; Tél : +229 96 23 20 20/ 95 33 73 73


Résumé :
Au cœur de la question de sécurité alimentaire se trouve celle de la survie et de la dignité de la personne humaine en tant que ‘’Créature à l’image de Dieu’’, puis en tant que sujet de droit. Cette question est d’importance capitale dans la mesure où sa finalité se confond à celle du développement durable. La sécurité alimentaire qui un droit fondamental est assez complexe parce qu’elle trouve son ancrage dans beaucoup d’autres questions élevées également au rang de droits fondamentaux. Son effectivité dépend de celle des autres. Alors peut-il y avoir une sécurité alimentaire sans la mise en œuvre d’une politique d’éducation ou de formation conséquente ? Peut-on y parvenir sans l’élaboration d’un bon système économique et juridique permettant l’installation d’entreprises adéquates pouvant générer d’emplois conséquents ? Est-il possible d’y rêver sans une bonne politique foncière, agricole, hydraulique, environnementale, halieutique, sanitaire et bien entendu culturelle et éthique etc. ?

La question fondamentale du levier sur lequel les dirigeants africains voire l’élite africaine doivent actionner pour résoudre la crise de sécurité alimentaire dans un contexte de crise économique artificielle, de conflits au sein des nations et de guerres entre les Etats, reste toujours posée.

A notre humble avis, aucune sécurité alimentaire à l’échelle individuelle et collective ne peut être espérée sur le continent noir sans un choix conséquent de modèle de développement correspondant aux réels besoins des Institutions et des populations africaines.

Leave a Comment